Reunionweb
L'île de la Réunion à travers ses sites web

La Lémurie - Découverte de l'île de la Réunion

Découverte > La culture > La Lémurie

La richesse de de la littérature de l'Océan Indien se concrétise aussi avec un grand mythe : la Lémurie. Un continent aurait jadis occupé l'Océan Indien avant d'être englouti avec ses habitants : les lémuriens.

Comme pour l'Atlantide ou le continent de Mu dans le Pacifique, les îles qui subsistent renfermeraient les vestiges de cette ancienne civilisation. Dans le cas de la Lémurie, cette civilisation serait à l'origine même de toute l'humanité.

Van der Decken's Sifaka (Propithecus dackenii coronatus) Aujourd'hui, les lémuriens sont une variété de singes aux grand yeux qu'on trouve à Madagascar. Certains de ces lémuriens sont considérés comme des hommes, les légendes malgaches parlent d'hommes qui se seraient transformés en singe au cours des âges mais aussi de grands singes qui seraient devenus des hommes.

Au Seychelles, l'île de Praslin est prisée par beaucoup de touristes, elle est présentée comme l'île du paradis terrestre. Sa particularité ? Elle abrite la première forêt de coco-fesses ( ou coco des îles ), un cocotier dont la noix ressemble à une paire de fesses avec le sexe d'une femme. Le chaton de ce cocotier ressemble lui à une très grosse verge. Cela ne fait aucun doute qu'il s'agit là de l'arbre au fruit défendu dont parle la Genèse. Nous sommes donc ici dans ce qu'il reste du berceau de l'humanité.

La Lémurie serait, selon le mythe, le continent berceau de l'humanité. Cela peut s'expliquer scientifiquement avec la dérive des continents, une partie de la Lémurie serait remonté vers le nord et ceci explique que les traces humaines les plus vieilles se retrouvent aujourd'hui dans la corne de l'Afrique. Cette théorie scientifique du premier continent ( Le Gondwana ) formé par l'Amérique du sud, l'Afrique, Madagascar, l'Arabie, l'Inde, l'Australie et l'Antarctique indiquerait que ce continent n'aurait pas été englouti mais disloqué. Toujours est-il que les Darwiniens Sclater et Haeckel y situaient l'origine de l'espèce humaine.

Le plus prolixe au sujet de la Lemurie est sans doute Julles Hermann, maire de Saint-Pierre-de-la-Réunion et premier président de l'Académie de la Réunion. Il voyait dans le découpage de la cote sud une oeuvre des hommes, sans laquelle les premiers arrivants européens n'auraient jamais trouvé l'île accueillante. Ses écrits était publiés dans la revue des colonies et étaient quand même signés de la main d'un grand érudit à l'adresse de ses pairs avec un aplomb qui ne laissait aucun doute sur la véracité de ses théories. Ils ont été regroupés dans Les révélations du Grand Océan à titre postume.

Malcom de Chazal ( à l'île Maurice ) va donner donner une crédibilité à ce mythe dans ces écrits surréalistes et ces diverses participations écrits (articles, préfaces). Chazal impressionnait par son talent et a influencé nombre d'auteurs autour de lui. Pour lui, le créole est une langue qui vient aussi du lémurien.

Contrairement au mythe de l'Atlantide ou du continent de Mu, la Lémurie n'est pas uniquement le mythe d'un age d'or. La civilisation Lémurienne est à l'origine de toute l'humanité. Aujourd'hui, des gens du monde entier habitent à la Réunion... comme pour révéler le mythe.

On sait que les Mascareignes n'étaient pes peuplées quand les Européens les ont abordés. Tous les habitants de la Réunion ou de Maurice ont des origines par delà l'océan. Et pourtant, la littérature de l'océan Indien montre ces îles accueillantes et paradisiaques, on voudrait en être originaire. Les créoles de ces îles ont tous été déracinés de leur pays à une génération ou à une autre. Le mythe de la Lémurie répond donc à ce désir de racines sur une île où personne n'a les mêmes racines mais où un peuple multiculturel existe.

paille en queueorchide
Banniere mobile TS Hotel 240x38

Trouvez un hotel sur Booking.com