Reunionweb
L'île de la Réunion à travers ses sites web

Les esclaves marrons - Découverte de l'île de la Réunion

Découverte > L'histoire > Les esclaves marrons

Les producteurs de canne pratiquaient l'esclavage pour exploiter leurs champs. La main d'œuvre servile vennait d'Afrique de l'ouest (les Cafres) mais aussi de Madagascar et d'Inde. Seulement la plupart de ces gens là étaient contre l'esclavage et certains saisissaient la moindre occasion pour s'enfuir. L'île est suffisemment acceuillante pour faire vivre un homme en autarcie dans les hauteurs. On appelle ces esclaves les marrons, non pas qu'ils s'éclairsissait de peau par leur vie dans la montagne, mais parce qu'ils pratiquaient le marronage, c'est-à-dire qu'il faisaient le maître marron en le laissant se débrouiller avec ses plantations.

Bien sûr les planteurs n'aimaient pas le marronage et partaient en expédition dans les hauteurs pour capturer à nouveau ces fuillards. Souvent le marron repris était lynché ou tué.

Quelques blancs ruinés par la crise du café et la fin de l'exploitation de l'île par la Compagnie des Indes avait déjà investi les hauteurs de l'île à vivre de cultures vivrières. La population des hauts augmentait avec ces nouveaux arrivant et les zones centrales de l'île se peuplèrent. Ainsi, les cirques au centre de l'île comme Cilaos, portent des noms d'origine malgache.


Trouvez un hotel sur Booking.com