Reunionweb
L'île de la Réunion à travers ses sites web

La guerre contre les anglais - Découverte de l'île de la Réunion

Découverte > L'histoire > La guerre contre les anglais

A la révolution, les français possèdent l'ensemble des îles de l'archipel des Mascareignes. l'île Bourbon, l'île de France (Maurice) et Rodrigues, sont toutes trois des étapes stratégiques sur la route des Indes. Mais les anglais sont les maîtres sur la mer et convoitent ces îles.

La révolution française ne marque pas les îles. Tout juste doit-on changer le nom de Bourbon en Réunion pour qu'elle ne porte pas le nom de la monarchie déchue.

La Réunion dans l'Empire napoléonien

Mais l'avenement de l'Empire marque une période difficile pour la Réunion et les Mascareignes. L'esclavage est rétablit par Bonaparte mais son abolition en 1794 n'avait pas été réelement efficace.

Surcouf aborde le Kent Les rivalités franco-britaniques pour se disputer la route des Indes sont énormes. Elles sont à l'origine de la campagne d'Egypte qui se solde par une victoire du Général Nelson sur le Général Kleber. Les comptoirs en Inde sont eux aussi disputés, mais les combats les plus forts sont des batailles navales. Le légendaire Surcouf, Linois et Decean s'y illusrent. Le Général Decaen débarque alors à Port-Louis le 15 août 1803 comme gouverneur des îles. Il doit faire face à un blocus anglais que les corsaires combattent ardemment.

La prise de la Réunion par les Anglais

Quand il prend ses fonctions, Decan dispose de 1500 hommes sur l'île de France et 500 à l'île de la Réunion (qu'il rebaptise Bonaparte). Il ne peux pas lancer de campagne sur l'Inde mais s'efforce de trouver des alliés.

En 1809, les anglais s'emparent de Rodrigues, ils y concentrent dix mille hommes et fondent sur la Réunion qu'ils prennent en juillet 1810. En août 1810 la marine française remporte sa plus grande victoire navale des guerres de l'Empire et coulent 4 frégates anglaises au Grand Port. Fallait pas les ennèrver en prennant la Réunion...

La prise de l'île Maurice

Finalement fin novembre, quinze mille soldats britaniques et indiens débarquent à l'île de France et les 1800 français présents livrent un dernier vaillant combat ce qui permetra au Général Decaen de négocier une capitulation honorable. Il regagnera la France en décembre 1810.

En moins de deux ans, l'archipel des Mascareignes avait changé de main.

Le traité de Paris

Le 30 mai 1814 le traité de Paris est signé et la France retrouve ses frontières de 1792. Elle retrouve aussi une partie de ses dépendances que les anglais avait conquises : Guadeloupe, Martinique, Réunion. Les Anglais garderont Maurice et Rodrigues jusqu'à leur indépendance le 12 mars 1968.

Après le retour de Napoléon, la période de cent jours et sa deuxième capitulation, le deuxième traité de Paris du 20 novembre 1815 fut plus sévère et la France perdit quelques territoires comme Annecy, Chambery, Sarrebruck ou Landau ; mais les îles créoles sont épargnées.

La France ayant perdu Maurice et Haïti durant ces guerres d'Empire, vont compter entre autre sur la Réunion (qui s'appelle à nouveau Bourbon,) pour répondre à ses besoins en sucre. La production va fortement augmenter et une certaine période de prospérité va suivre ces temps de crise. Mais l'esclavage est toujours présent.

Période suivante :

L'abolition de l'esclavage

Voir aussi :

Les différents noms de l'île de la Réunion


Trouvez un hotel sur Booking.com