Reunionweb
L'île de la Réunion à travers ses sites web

Les bichiques

Découverte > La nature > Les bichiques

Les bichiques sont des petits poissons qui sont très appréciés dans la cuisine réunionnaise. Le bichique est considéré comme un plat de luxe; C'est le caviar péi dit-on et au prix ou se vend le bichique aujourd'hui, nous n'en sommes pas loin.

À la pêche aux bichiques

Pêcheur de bichiques tenant sa vouve
Pêcheur de bichiques par Philippe Chauvière
En fait de petits poissons, ce sont des alevins de poissons d'eaux douce, le cabot à tête de lièvre et le cabot bouche ronde, de la famille des gobiidés. Ce poisson a l'age adulte mesure jusqu'à 12cm et peut remonter le courant des torrents grace sa ventouse ventrale. La femelle pond jusqu'à 70.000 œufs de janvier à juin. Les œufs est entrainé par le courant jusqu'à l'océan. Les œufs écosent et les larvent se développent dans les eaux saumâtres des estuaires ou au large. C'est au début de l'été austral, à la nouvelle lune, alors que les alevins mesurent environ 3cm qu'ils entamme leur remontée de l'océan vers le haut des fleuves de la Réunion. Ils sont plus nombreux sur la côte est de l'île. C'est à ce moment là que la pêche aux bichiques commence.

À l'annonce en créole de bichique la monté, les pêcheurs venant de tous les environs placent des nasses côniques entre des pierres ou des sacs de sable formant un canal ou le courant porte les alevins. Ces nasses en vacoa tressé attachées au fond sont appellées vouves et quand les poissons y entrent, ils sont pris au piège. Il ne reste plus qu'à les relever et à les vendre frais. Les acheteurs viennent parfois négocier les bichiques directement sur le lieu de pêche.

Cette migration des alevins dure environ une semaine à 10 jours. Il est parfois possible d'observer plusieurs remontées dans l'année qand on est chanceux. C'est donc un produit ultra saisonnier ce qui explique l'engoument des réunionnais pour cette denrée rare.

La pêche aux bichiques est reglementée mais son prix élevé (80 € le kilo annoncé en 2018) motive de nombreuses personnes à tricher. Il y a plus de pêcheurs de bichiques que de permis de pêche délivrés à la Réunion et la redevance fixé par la loi sur l'eau n'est pas payé au prétexte que les espèces visées sont des poissons de la métropole.

Um mets de gourmet et une tradition

C'est sur le litoral nord-est de l'île, sur la côte au vent que les bichiques sont le plus pêchés. La rivière des Roches à Bras-Panon est un haut lieu de la pêche aux bichiques car c'est à cet endroit qu'ils sont le plus nombreux. La commune de Bras-Panon organise même une fête locale du bichique, l'occasion de monter des marchés où le bichique se vend frait ou en cari pour ceux qui en ont les moyens.

Pour bien choisir ses bichiques, il est conseillé de les acheter vivants. Les alevins doivent être frais et frétillants. Ensuite il faut bien les laver sans les casser. Les bichiques se dégustent en cari, accompagné d'un rougail mangue. Lors de la cuisson il faut faire bien attention à ne pas casser les alevins pour qu'ils gardent tout leur bon goût en restant entier.

Malgré son prix c'est tous les ans la ruée pour trouver des bichiques à bon prix. Comme cette denrée est de plus en plus rare, elle est aussi de plus en plus chère. Ceci lui a vallu les surnom de caviar péi ou d'or gris puisque les pêcheurs se penchent sur leurs vouves comme des chercheurs d'or.

Laa saison des bichiques c'est aussi le début de la saison des fêtes. Le cari de bichiques et simple à préparer et il parait que c'est très très bon alors pourquoi se le refuser. La pêche aux bichiques est une culture typiquement insulaire mais pas uniquement de la Réunion, les bichiques sont pêchés à Mayotte, Maurice et Madagascar dans les mêmes conditions, peut être moins intensément qu'à la Réunion où le nombre d'individus baisse fortement.

Une denrée de plus en plus rare

Seulement on a constaté depuis plusieurs années une baisse des populations de cabot à tête de lièvre et donc de la production de bichiques au mois de décembre. En 2010 déjà, le Comité français de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) le rangeait dans les espèces quasi-menacée de disparition. La surpêche et le braconnage en sont les premières causes de cette disparition mais ils est très difficile de réguler cette pêche cause de l'engoument des populations pour ce poisson. Le prix est si élevé qu'il y aura toujours des braconniers.

36 15 BICHIQUE

Le mot bichique, utilisé à la Réunion veut dire alevin et vient du malgache bitsika qui signifie frétillement. Mais à la Réunion on utilise ce mot dans d'autre circonstances. Lorsqu'on aime bien une fille, on peut aussi l'appeler bichique car dans les deux cas c'est une rare douceur à laquelle on tient et qui n'a pas de prix.

Bien que je l'ai entendu plusieurs fois, je ne sais pas si c'est une appellation courante à la Réunion. Le sens des mots peut parfois évoluer et je ne suis pas sur que ce mot soit toujours utilisé pour la fille qu'on aime. Il est une époque révolue ou des affiches publicitaires sauvages pour les services minitel au bord des routes proposaient de pianoter 36 15 BICHIQUE.


Trouvez un hotel sur Booking.com